Altis Life Team KV

La Team KV vous souhaite la bienvenue, nous somme un serveur Altis Life RP 100% français


    Manuel de procèdure policière

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 13
    Points : 23
    Date d'inscription : 23/10/2014

    Manuel de procèdure policière

    Message par Admin le Jeu 23 Oct - 16:44

    Messieurs, si vous lisez ces lignes c'est que vous avez l'honneur de faire partie des forces de l'ordre de l'île d'Altis.

    En tant que tel, il vous faut respecter un certain code de conduite afin que notre image ne soit pas gâchée par des débordements.

    Ce manuel aura pour fonction de vous aiguiller dans les attitudes à avoir envers vos collègues, envers les civils et envers la rébellion.

    1. Le vouvoiement.

    Règle primordiale de vos interactions sociales.
    Le vouvoiement sera utilisé dans tout les cas de figures avec les civils et les rebelles de l'ile.

    Des exceptions peuvent exister avec vos collègues ou certains citoyens avec lesquels vous êtes amis.
    Tachez cependant de garder le respect du grade.

    2. La politesse / le respect.

    Qu'importe la situation, vous devrez rester poli et courtois. La politesse n'empêche pas la fermeté.
    Si vous n'arrivez pas à garder votre calme, faites vous aider/remplacer par un collègue.

    3. Protéger & Servir.

    C'est votre crédo! Ne l'oubliez pas!

    Vous êtes au service de la population et vos pouvoirs ne vous sont conférés qu'afin de l'aider et la protéger.
    Si vous n'êtes pas en mission particulière, il est de votre devoir de porter secours aux civils en détresse.

    Nous sommes souvent très sollicités par des appels en tout genre (Accidents, Mises en fourrière de véhicules, Harcèlement par des gangs, Tentatives de Kidnapping, chats coincés dans un arbre,...).
    S'il est vrai que certaines de ces missions ne sont pas trépidantes, aucun appel ne doit rester lettre morte.

    Si vous n'êtes pas en faculté d'intervenir, faites en sorte qu'un collègue réponde au moins à l'appel!

    4. Contrôle d'identité.

    Vous êtes autorisé à effectuer un contrôle de l'identité de n'importe quel individu sur l'ensemble du territoire d'altis à l'exception des zones safe.
    Lors d'un contrôle d'identité, il vous faudra menotter la personne en question (pour sa sécurité et pour la votre). Vous procéderez à sa fouille et vérifirez si l'individu n'est pas recherché.
    Ne menottez JAMAIS sans en avoir informé la personne au préalable.
    Précisez lui le cas échéant, que ça n'est qu'un contrôle de routine.
    Bien entendu lorsque le caractère d'urgence l'exige, vous serez autorisé à menotter rapidement et à donner des explications une fois le danger écarté.

    Vous pourrez également effectuer des contrôles routiers en vous postant à un point fixe en attendant l'arrivée de véhicules.
    Cependant, 2 effectifs seront nécessaires pour procéder à un contrôle routier.
    De plus, l'utilisation de herse est vivement conseillée.

    IL EST STRICTEMENT INTERDIT DE SORTIR UN JOUEUR D'UN VÉHICULE SAUF SI CE DERNIER EST COMPLETEMENT IMMOBILISE, SANS MOYEN D'ÉCHAPPATOIRE ET QU'IL REFUSE DE SORTIR DE SON PLEIN GRE

    5. Interpellation.

    En cas d'infraction avérée, il vous faudra l'interpeller afin de le verbaliser.
    Il vous faudra lui exposer ces chefs d'accusation, mais aussi lui laisser l'occasion de s'expliquer sur ceux-ci.
    Une verbalisation trop rapide et non argumentée mène souvent à un refus de payer l'amende.
    Gardez un peu de bon sens aussi dans la manière dont vous verbalisez. Il existe bien des cas où il faudra adapter le code pénal à la situation.
    Ne vous bornez pas à citer le montant légal requis pour l'infraction en question, faites en sorte que la sanction soit dure mais juste.

    "DURA LEX, CED LEX!"
    "La loi est dure, mais c’est la loi."

    6. De l'utilisation du taser.

    Cette arme non létale est redoutable d’efficacité. Et aussi redoutable quand à la frustration qu'elle peux générer chez la personne qui en est victime.
    Aussi, tachez de ne pas l'utiliser n'importe comment.
    Ne JAMAIS utiliser le taser pour avoir le dernier mot ou pour faire démonstration de votre puissance.
    Ne jamais utiliser cette arme pour taser à travers une vitre de véhicule.

    7. Du dialogue dans chaque situation.

    En cas de confrontation armée, n'hésitez pas à entrer en discussion avec les suspects.
    Trouvez une position sauve et sommez les de se rendre ou de baisser leurs armes.
    Si malgré vos injonctions ils persistent, utilisez la force.

    Si plusieurs suspects sont hors d'état de nuire et qu'il en reste encore quelques uns actifs, intimez leur l'ordre de se rendre en précisant que leurs compagnons sont morts/sous contrôle et que la reddition est leur meilleure option.

    8. Soudoiement et tentatives de corruption.

    En tant que policier, les civils et vos supérieurs attendent de vous que vous soyez exemplaires!
    Et cette exemplarité passe par le fait d'être incorruptible.

    La rébellion possède des moyens financiers conséquents et n'hésitera pas à tenter de vous soudoyer pour se soustraire à une peine de prison ou à une forte amende.

    Si la tentation d'accepter devenait trop forte, parlez en à vos supérieurs.
    Ils trouveront certainement un moyen de vous aider, et préférerons 100x vous donner une partie de leur solde plutôt que vous voir vous compromettre avec l'ennemi.

    9. Jouer un double jeu.

    S'il s’avérait que des preuves solides soient avancées concernant un policier qui revendrait des informations et/ou du matériel à des gangs ou à des rebelles, il sera dans le meilleur des cas destitué de son statut de policier et envoyé en prison.

    Dans les cas les plus graves (ex: Lorsque ses exactions ont menés à la mort de civils et/ou de ses compagnons d'armes), il sera envoyé en cour martiale afin d'y être jugé et condamné.

    Rappelez vous que sur l'ile d'Altis, la peine capitale est toujours d'application et que si elle est utilisée pour certains rebelles, elle peut tout à fait l'être pour des policiers.

    10. De l'utilisation des armes létales.

    Les armes létales ne seront utilisées qu'en cas de légitime défense.

    Vous pouvez considérer la légitime défense quand :

    Le danger est réel et imminent. Ne tirez pas à balles réelles sur des suppositions de menaces, le taser est là pour ça!

    Veillez à n'utiliser la force létale que s'il n'y a aucun autre moyen de se soustraire au danger.
    Dans la grande majorité des cas, vous ne devriez pas être à l'initiative qu'un conflit armé mais bien en réplique de celui çi.

    Votre réponse armée devra, en outre, être proportionnelle à l'agression.
    Il ne doit pas y avoir d'excès dans la riposte.

    Des exceptions existent mais sont peu nombreuses.
    On peut imaginer qu'il vous faille tirer dans les pneus d'un véhicule dans le but de l'immobiliser.
    Encore une fois, un peu de bon sens, on ne tire pas sur le véhicule d'un civil qui a refusé une priorité de droite...

    11. Intervention sur points sensibles.

    Les trafics illégaux sont monnaie courante sur Altis, aussi il n'est pas rare que nous fassions des "Raids" sur certains coins sensibles connus de la Police.

    Les raids sur les points illicites (Champs, Traitements de stupéfiants et Dealers) doivent être effectués par un minimum de 4 policiers.
    Un fonctionnaire avec au minimum le grade d'adjudant devra composer le groupe.

    Entre minuit et 12h00, en raison de sous effectifs, il n'y aura pas de prérequis pour intervenir, en d'autres termes un policier pourra se rendre seul sur les points sensibles.

    Un raid n'est ordonné que sur des faits avérés (repérage par hélicoptère, dénonciations ou informations d'un indic),et non sur une intuition.

    Ces points sont connus de nos services, mais il est inutile de faire peur aux trafiquants de part une présence trop régulière.
    S'ils changeaient d'endroit de traitement ou de refourgue, il nous faudrait des mois d'enquête avant de leur remettre la main dessus.

    Suite à une action de notre part (fructueuse ou non) sur un de ces points, aucun policier ne sera autorisé à retourner sur cette zone avant le lendemain.(ndlr: disons 1h IRL)

    Vous n'appellerez la dépanneuse pour évacuer les véhicules des trafiquants à la fourrière qu'une fois vous être assuré qu'il ne reste plus de suspects sur les lieux et que la zone est sauve.

    Une fois ces vérifications faites, vous avez les pleins pouvoirs sur ces véhicules et leurs contenus( destruction, revente ou simple mise en fourrière).

    Il est interdit d'impound(mettre en fourrière) ou de fouiller un véhicule lors d'une phase de combat ou une scène rp. Les combats doivent être totalement terminés et la scène bien finie avant d'impound ou fouiller les véhicules sur place.

    11 bis. La Perquisition

    La perquisition dans un domicile ne pourra se faire que dans les cas suivants:

    - un crime devra être commis par l'individu propriétaire de la maison( ex: meurtre, trafic en tout genre, prise d'otage, attaque de banque)

    - L'auteur d'un crime ou délit se réfugie dans sa maison

    En aucun cas vous ne devrez procéder à une perquisition en dehors des cas précités, dans le cas contraire vous serez sanctionnés administrativement.

    Seul les policiers avec un grade supérieur à celui d'Adjudant Chef(donc Major) seront autorisés à procéder à une perquisition.

    De plus la perquisition ne pourra être effectuée seulement en présence du propriétaire de la maison qui devra être menotté et présent physiquement aux cotés des policiers.

    Seul le stuff illégal pourra être détruit( armes illégales, stuff police etc....)

    Le mandat de perquisition n'est valable que pour une seule maison.( si la personne possède 5 maisons, une seule sera perquisitionnée)


    12. De l'utilisation des véhicules armés.

    La police dispose d'un arsenal assez fourni dont certains véhicules équipés d'armes montées.
    Ces véhicules ne devront être sortis que par des hauts-gradés (Colonel, Commandant, Lieutenant ou Major) ou à la demande de ceux-ci.

    Le gradé à l'initiative de cette demande sera seul responsable des conséquences de l'utilisation de ces véhicules.
    C'est à lui de s'assurer de la bonne utilisation de ceux-ci.
    C'est d’ailleurs lui seul qui est en droit de donner l'ordre de tir.

    Lors du déploiement de telles armes, gardez en tête leur pouvoir de dissuasions.
    Quelques coups de semonce brefs et consécutifs parviennent parfois à faire en sorte que les suspects se rendent, inutile de raser toute une foret pour faire stopper un pick-up.


    REGLES ADDITIONELLES EN RELATION AVEC LE RP DU SERVEUR

      La date/heure actuelle est Mar 17 Juil - 15:34